LePolytechnicien.org

Interview de M.Mohamed ABAAB, le nouveau directeur de l'EPT Imprimer E-mail
  
vendredi 5 septembre 2008 12:56
Nous avons effectué le 04/09/08 une interview avec Mohamed ABAAB le nouveau directeur de l'EPT qui nous a accueillis avec beaucoup de joie et nous a parlé à coeur ouvert.  Propos recueillis par {cb_profile=@7med}Ahmed ZAIRI{/cb_profile} et {cb_profile=bahsouna}Hassen BEN AYED{/cb_profile}.
abaab-interview.jpg
Bonjour M. ABAAB. Vous venez d'être nommé Directeur de l'Ecole polytechnique de Tunisie en Juillet 2008. L'EPTMag' et le LePolytechnicien.org souhaiteraient s'informer sur vos attentes et vos objectifs pour ce mandat.

  • Présentez-nous, s’il vous plaît, Mohamed ABAAB en quelques mots.
Merci de m’offrir cette occasion pour parler de l’Ecole polytechnique en premier lieu et de mon plan pour développer cette école.
Je suis professeur de l’Ecole nationale des ingénieurs de Tunis depuis 1983. Je suis professeur de génie industriel. Je travaille sur les matériaux pour le photovoltaïque et la détection des gaz.
J’étais aussi directeur pendant 6 ans de l’institut préparatoire aux études d’ingénieurs. Avant d’être directeur, j’ai passé une année à l’ENIT pour mettre en place cet institut préparatoire. Et là, je viens à l’Ecole polytechnique, cette prestigieuse école qui nous est chère tous, pour laquelle on doit faire effectivement beaucoup d’effort et de générosité et de travail pour que sa mission soit accomplie dans les meilleures conditions.
  • Merci. Quelle image aviez-vous de l'EPT lors de votre nomination?
C’est certain, l’école polytechnique est une école prestigieuse comme j’ai déjà dit, mais c’est peut-être aussi l’école rivale de l’ENIT. Etant enseignant de l’ENIT, j’y suis très attaché et je l’ai toujours dit que l’ENIT c’est la mère des écoles d’ingénieurs de Tunisie : c’était la première école et ça reste effectivement une grande école d’ingénieurs. Et, depuis 15 ans, il y a la création de l’école polytechnique. Cette création était faite par des compétences de l’ENIT en premier lieu mais avec une autre orientation que l’ENIT. Et je pense que la mission pour laquelle était créée cette école est accomplie d’une manière satisfaisante. Elle permet de donner un espace de travail spécial pour notre élite d’élèves qui réussissent le concours national.
Cette école, comme tout autre établissement d’enseignement supérieur, passe par des hauts et des bas. Je pense que si on intègre sur les 15 ans, je suis réellement très satisfait de l’état auquel est arrivée l’école polytechnique.
  • Gardez-vous ces mêmes impressions deux mois après?
Oui. Peut-être un peu plus. Parce que quand je suis arrivé, je ne connaissais pas les points forts et les points faibles de l’école. Maintenant, je commence à découvrir cette école qui est réellement pleine de gens qui veulent tirer cette école toujours vers le haut, toujours vers l’avant pour qu’elle soit effectivement une école d’excellence, un pôle d’excellence dans notre pays la Tunisie. Et si cette école contient près de 150 étudiants élèves ingénieurs, elle a autour de 400 chercheurs et son rayonnement à l’étranger est réellement extraordinaire par la qualité des articles et des sujets de recherche qui sont développés au sein de cette école.
  • Quels sont les objectifs que vous espérez atteindre au bout de ce mandat?
Mon premier objectif est de permettre un rayonnement meilleur de cette école aux échelles nationale et internationale. Je pense qu’après 15 ans, on a cumulé une certaine expérience. Cette expérience, j’en suis certain, va nous permettre de nous développer davantage et de nous faire connaitre davantage aux échelles nationale et internationale.
  • Vous dites vouloir améliorer l’image de l’école en Tunisie et à l’étranger. Comment évaluez-vous l’image actuelle de l’école ? Est-elle sous-estimée ou surestimée ?
Ni sous-estimée, ni surestimée. En Tunisie, malheureusement, parce que le nombre d’étudiants est assez réduit, beaucoup de gens ne connaissent pas convenablement l’EPT parce qu’ils se disent : après tout, c’est une école qui ne contient que 150 étudiants. Je pense que notre mission est de montrer que même avec ce petit nombre d’étudiants, on est capable de faire de bonnes choses, on est capable d’organiser de grandes manifestations scientifiques, on est capable de rendre service à notre industrie et à notre environnement socioculturel. C’est le plus important je pense.
  • Pourriez-vous nous informer, s’il vous plaît, des actions que vous envisagez d'entreprendre dans l'immédiat, à court terme?
Dans le court terme justement, j’ai commencé déjà à préparer l’année. Il y a un certains nombres de prises de positions que j’ai déjà faites. J’ai déjà réuni mes collègues directeurs de départements et directeur des études pour sélectionner les meilleurs enseignants en Tunisie. Pratiquement, c’est déjà fait. Nous sommes en train de les contacter, d’arranger les emplois du temps pour qu’on puisse démarrer la semaine prochaine dans les conditions normales.
Il y a aussi l’organisation au niveau de l’administration. Je veux donner beaucoup plus de responsabilités aux gens qui occupent des services ici, à savoir le service de scolarité et celui des finances. Le directeur et le secrétaire général, nous allons essayer de coordonner entre ces différentes actions.
  • Qu'attendez-vous des élèves ingénieurs actuels et des diplômés de l'EPT?
J’ai déjà dit un jour devant un certain nombre de collègues : les élèves de polytechnique n’ont pas besoin d’enseignants, c’était à l’occasion de l’évaluation des professeurs. Les élèves ingénieurs de l’école polytechnique sont l’élite et on en est fier. Je pense que c’est de mon devoir de leur donner des conditions favorables pour qu’ils puissent donner le meilleur d’eux-mêmes. Je suis là, et l’EPT en fait, et tout le staff aussi bien enseignant qu’administratif. Nous sommes là au service des étudiants de l’école polyethnique et il faut que ces élèves puissent travailler dans de bonnes conditions.
Aussi, je suis intraitable sur la discipline. Il faut que les élèves soient disciplinés. Je ne dis pas ça pour faire de la publicité mais c’est réel parce que moi, personnellement, ça me fait mal au cœur que des enseignants viennent à 8h30 pour faire le cours et l’élève ingénieur qui habite ici, qui est logé, qui est nourri, vient à la classe vers 9h. Et je trouve que c’est inadmissible.
Je pense qu’il y a un travail de sensibilisation. Je compte sur vous anciens de cette école pour sensibiliser surtout les nouveaux. L’école polytechnique c’est une école d’élite, et cette élite c’est la science, la discipline et l’assiduité
  • Le mot de la fin?
Je voudrais juste vous remercier d’être venus, de vouloir parler avec moi. J’ai parlé à cœur ouvert. J’ai dit réellement ce que je pense. Je veux aussi insister sur le fait que cette école polytechnique ne peut survivre et ne peut évoluer qu’avec ses étudiants et ses enseignants, ce n’est pas une affaire de directeur ou de secrétaire général. Nous devons tous être ensemble une même famille, main dans la main et avancer vers un avenir meilleur.
 
Last Updated ( samedi 24 mars 2012 19:28 )
 
Author Profile: Hassen BEN AYED

This author has published 39 articles so far. More info about the author is coming soon.

Commentaires   

 
Mohamed AMAMI
0 # Mohamed AMAMI 05-09-2008 13:48
J'ai hâte de voir le contenu de cet Interview!!!
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
Arbi BEN ALI
0 # Arbi BEN ALI 05-09-2008 14:36
Quel suspens :zzz
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
Najed K
0 # Najed K 05-09-2008 15:32
Ritou torbyét yiddi fil EPTmag' :P 3ammék Hassen walla snéy3i !
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
Wided SOUIDÈNE
0 # Wided SOUIDÈNE 05-09-2008 17:10
Un peu déçue par le contenu mais je repars avec une bonne impression sur le directeur qui m'a l'air très spontané et honnête. J'aurais aimé voir des questions plus précises mais peut être plus tard, une fois qu'il sera un peu plus dans le bain :-)
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
Fateh BEL HADJ ALI
0 # Fateh BEL HADJ ALI 06-09-2008 16:47
Si on veut améliorer l'image de l'école il faut absolument créer des espaces d'expression pour l'EPTiens et que la direction soit à l'écoute des étudiants et des anciens et donne de l'importance à leurs remarques et suggestions. Je veux dire par là, il faut que la direction essaye de détecter les problèmes de l'école à travers ses étudiants et ses anciens et les relayer sérieusement aux autorités qui ont le pouvoir de décision.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
Najed K
0 # Najed K 09-09-2008 11:44
Le message fort qui sort de cette interview est que la discipline est le mot d'ordre du directeur. Ce qui est une excellente chose en soi. Son expérience en poste de directeur (6 ans) et sa connaissance du milieu d'ingénierie ne peuvent qu'être que bénéfiques. A L'instar de Wided et de Fateh, j'ai regretté l'absence d'informations concernant les anciens et la manière de collaboration et de diffusion des informations. Mais il faut aussi remarquer que ce sont des étudiants qui ont fait l'interview et qu'ils se sont focalisé sur leur préoccupations à court terme. D'autres interviews seront à organiser évidemment.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
Rim KHECHINE
0 # Rim KHECHINE 10-09-2008 11:24
Je garde une bonne impression du nouveau directeur et un grand optimisme pour l'amélioration de l'état actuel de l'école.
Je partage également son point de vue sur l'ENIT et son lien étroit avec l'EPT. J'espère que le directeur mettra en place des projets de collaboration entre les deux écoles. L'EPT doit profiter de l'expérience de l'ENIT tout en scultant son image de marque : l'école des élites. Pourquoi pas les élites de l'ENIT : les élites qui auraient été noyés dans la masse des éléves de l'ENIT travailleront mieux s'ils sont seulement 150 éléves et dans de meilleurs conditions comme celle de notre école.
Aussi, je soutiens sa prise de position vis à vis de la dicipline. Certains professeurs viennent de loin et partent tôt de chez eux pour venir à l'heure à la Marsa, un minimum de respect est d'être aussi à l'heure si en plus on est sur place.
Bonne rentrée à tous !
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
Fakher HOSNI
0 # Fakher HOSNI 18-09-2008 15:41
j'espère que ça sera mieux cette anné avec le nouveau directeur.Mais pour jusqu'à maintenant j'ai rien remarqué de nouveau :sigh:
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
Ala ZOUAGHI
0 # Ala ZOUAGHI 07-10-2008 19:38
après un mois tous les éléves ne veulent plus être a l'ecole PT. la cause???
Répondre | Répondre en citant | Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir